Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Retour à la liste
Info métropole
Transports et mobilité
Le 21/09/2022

Au cœur du centre technique des V’lille

Bienvenue au centre technique des V’lille ! Ici, 14 employés travaillent 7 jours sur 7, réparent en moyenne 100 V’lille par jour et régulent la flotte de vélos dans les stations du territoire.

Basé à Lille, le centre technique assure la maintenance et la régulation des V’lille, avec en moyenne 10 000 trajets effectués par jour, 2600 V’lille à entretenir et 260 stations dans 20 communes, d’ici la fin de l’année.

 

Mécaniciens et régulateurs : plongez dans le quotidien des équipes V’lille

Le centre de contrôle coordonne les équipes sur le terrain.

Il est 14h30. Nous arrivons au centre technique, situé à Lille. Le centre a une vue d’ensemble sur l’exploitation du parc des V’lille et peut suivre en détail l’activité de chaque V’lille et de chaque station. Il pilote et coordonne les équipes de terrain, assure le suivi et l’analyse des actions mises en place.

 

Les mécaniciens réparent et entretiennent les V’lille à l’atelier et dans les stations.

Sur place, nous rencontrons, tout d’abord, les mécaniciens qui réparent et entretiennent les vélos, au quotidien.

« Nos équipes réparent en moyenne 100 vélos par jour : 60 dans notre atelier et 40 sur le terrain pour les petites pannes (crevaison, feu cassé, pédale dévissée…) » nous indique Stéphanie Quaghebeur, responsable exploitation vélo chez Cykleo, sous-traitant d’Ilévia.

Certains travaillent à l’atelier et d’autres se déplacent à vélo de manière itinérante, pour effectuer les petites réparations directement sur place, dans les stations. Ils identifient les causes de dysfonctionnement, vérifient et réparent les petites pannes de vélos.

Au cours de notre visite, nous croisons Greg, réparateur itinérant. Il se déplace à vélo électrique de station en station, chaque jour.

« Aujourd’hui, j’ai parcouru 30 km à vélo électrique, contrôlé une vingtaine de vélos, réparé une dizaine de vélos sur place et bloqué 2 vélos en station. Ils seront récupérés un peu plus tard dans la journée par les régulateurs  pour qu’ils soient réparés à l’atelier. » nous indique Greg.

 

Les régulateurs répartissent les V’lille’ fonctionnels sur les stations selon la demande.

Vers 16h, au départ de l’atelier, nous rencontrons Mohammed, régulateur depuis 8 ans. Il charge son véhicule de V’lille opérationnels (et fraichement réparés), puis se rend en station, selon ce que lui indique l’outil d’exploitation sur son smartphone. En effet, Les régulateurs sont guidés par une application prédictive qui permet de prévoir où il y a besoin de rajouter des vélos, et où il faut en enlever.

Les régulateurs contrôlent l’état de fonctionnement des vélos en station pour veiller à la sécurité des utilisateurs et répartissent les vélos fonctionnels sur les stations, pour répondre au mieux aux besoins des usagers.

Leur mission principale consiste à répartir les V’lille sur les stations, ce qui implique d’alimenter les stations déficitaires en vélos, grâce aux vélos retirés des stations excédentaires.

« Aux heures de pointe, les stations de la Gare Lille Flandres et Lille Europe vont se remplir et/ou se vider en quelques instants. Avec mes collègues, nous veillons à maintenir une flotte de V’lille équilibrée pour permettre aux usagers d’emprunter ou de déposer un V’lille sans difficulté, pour pouvoir aller prendre un train, un bus, ou un métro… » nous explique Mohammed, régulateur.

Il est 17h. Notre immersion sur le terrain s’arrête à la station V’lille « Lille Flandres » où nous quittons Mohammed qui repart réguler d’autres stations pour faciliter les déplacements quotidiens des utilisateurs.  D’autres équipes sont chargées de ramasser les vélos endommagés détectés par Mohammed et qui n’ont pas pu être réparés en station. Ils seront ramenés et réparés à l’atelier par les mécaniciens.

Découvrez ce reportage en images en story Instagram ici 

 

Un cercle vertueux de recyclage

Le recyclage est une priorité dans le cycle de maintenance des V’lille. Ainsi, les pièces réutilisables des V’lille endommagés qui passent en ateliers sont reconditionnées et réutilisées.

 

Le V’lille en quelques chiffres

  • 260 stations V’lille ouvertes d’ici fin 2022
  • 2600 V’lille en service
  • 15 400 abonnements annuels
  • 10 000 trajets effectués par jour en moyenne
  • 5 locations en moyenne par jour et par vélo sur le territoire
  • 900 jeunes de moins de 18 ans bénéficient d’un abonnement V’lille gratuit (ce chiffre est en progression constante chaque mois)

 



Station V'lille

Les ouvertures de stations V’lille se poursuivent dans la métropole !

Déjà composé de 223 stations, le réseau V’lille continue de s’enrichir avec l’implantation de 38 nouvelles stations pour renforcer et améliorer l’offre de service proposée aux Métropolitains. Six nouvelles communes jusqu’alors non pourvues en V’Lille rejoignent le réseau : Hem, Haubourdin, Faches-Thumesnil, Lezenne, Marquette-lez-Lille et Wasquehal.

>En savoir plus sur les stations V'lille



Semaine européenne de la mobilité

Une semaine pour préférer l’intermodalité !

La 21e Semaine européenne de la mobilité a lieu du 16 au 22 septembre. L’occasion de mettre en lumière l'utilisation de plusieurs modes de transport doux de la métropole. S’engager vers la mobilité du 21ème siècle est l’ambition que la Métropole Européenne de Lille s’est fixée en faisant des déplacements l’une de ses priorités.

 

> En savoir plus sur l'intermodalité

Gratuité pour les moins de 18 ans

Transports : moins de 18 ans, c’est gratuit !

En rendant les transports en commun gratuits pour les jeunes Métropolitains, la MEL entend favoriser le pouvoir d’achat et le droit à une mobilité facilitée, incitant ainsi au réflexe du transport en commun plutôt que de la voiture. La gratuité concerne le métro, le tramway, le bus, le V’lille, le réseau de bus Arc en Ciel au sein du territoire de la MEL, le transport sur réservation et le service handipole.

>En savoir plus sur la gratuité des transports

Covoiturage

Optez pour le Pass Pass covoiturage

Le Pass Pass covoiturage permet aux habitants de partager leurs trajets de courte ou moyenne distance dans les Hauts-de-France. Ce document de référence, commun et partagé, vise à répondre au mieux aux besoins de mobilité des habitants. Aucun module de paiement en ligne sur le site, les utilisateurs échangent leurs coordonnées et s’organisent directement entre eux.

>En savoir plus sur le Pass Pass covoiturage

Nos actualités

Toutes nos actualités