Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Retour à la liste
Tour de France
Le 22/06/2022

Souvenirs du Tour de France : édition 1947

Le Tour de France 1947 s'inscrit dans la période dite du « chemin de ronde », durant laquelle le parcours de la course « collait » aux frontières de l'Hexagone.

Nous sommes toujours à la recherche impossible de ces traces que les gens laissent tout au long de leur passage. La plupart du temps, elles sont invisibles, elles se réduisent à quelques atomes de peau abandonnés ou d’air soufflé. Mais elles sont inestimables. La mémoire fait de notre passé un film presque transparent où ne subsistent que de fragiles séquences, sans cesse réadaptées à notre besoin ou à notre envie de nous souvenir de certains moments. 

Il y a ces jours de 1947, lointains, perdus dans l’oubli, qu’il est permis de ressusciter par quelques mots, pour dire les noms de quelques hommes, aujourd’hui disparus. Rêvant plus loin que d’autres, ils s’apprêtaient à déchirer leurs muscles au guidon de mécaniques surannées, pour dévorer des milliers de kilomètres de pavés et de goudron défoncé. 

Le 1er Tour de France après la guerre

Ils étaient 100 à disputer ce 34e Tour de France, qui s'est déroulé du 25 juin au 20 juillet, en 21 étapes et 4 642 km. Ce fut le premier Tour de France organisé après la fin de la seconde guerre mondiale. Le départ et l'arrivée du Tour eurent lieu à Paris et la première étape, qui emprunta les routes du Paris-Roubaix, s’arrêta à Lille. 

C’est le Suisse Ferdinand Kübler qui la remporta, sous les applaudissements nourris d’une foule nordiste enfin libérée du joug nazi, et qui redécouvrait le bonheur d’assister à son épreuve sportive de haut niveau préférée, en toute liberté. En effet, le Tour n’avait pas été organisé pendant sept années consécutives, en raison du conflit et de l’occupation allemande. Et ce fut une véritable fête, malgré les énormes difficultés rencontrées pour organiser ce Tour dans un pays encore dévasté par la guerre.

Le Français René Vietto, favori du Tour, attaqua le lendemain en Belgique, jusqu’à Bruxelles, et prit le maillot jaune. Il le conserva six jours, pour le perdre provisoirement à Grenoble au profit de l'Italien Aldo Ronconi. C’est finalement l’Ardennais Jean Robic qui remporta le Tour en 148 h, 11 mn et 25 s. À la deuxième place, un autre Français, Édouard Fachleitner ; et à la troisième place, l’Italien Pierre Brambilla

Photo : ©Harry Sagers / Anefo

Nos actualités

Toutes nos actualités
Tour de France
Le 23/06/2022

En route vers la guinguette du Tour !

Le 6 juillet, à l’occasion du passage du Tour de France, la Métropole Européenne de Lille en collaboration avec la commune de Forest sur Marque, ouvre les portes d’une guinguette de 9h à 19h.