Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Retour à la liste
Sport
Tour de France
Le 15/06/2022

Souvenirs du Tour de France : édition 1994

2 au 4 juillet 1994 : la métropole passait sur le grand braquet, en accueillant le Tour de France pour la 42e fois.

1994, ça n’est pas si vieux, mais cela fait quand même bientôt 30 ans. Nous étions jeunes, ou pas encore nés. Comme en 1960, le Tour est parti de Lille, pour 3 972 km. Depuis 1906, la Grande Boucle avait déjà fait étape quinze fois à Lille, vingt-trois fois à Roubaix, et trois fois à Wasquehal.

Un énorme succès médiatique

1 000 journalistes, photographes et cadreurs étaient sur le pied de guerre pour immortaliser les 180 coureurs, organisés en 24 équipes, qui se sont élancés à la conquête du maillot jaune et à l’assaut du sprint final. Sur toute la planète, les écrans de millions de téléviseurs se sont allumés au même instant devant des millions d’yeux avides d’admirer une compétition hors du commun, mais aussi de contempler des décors qu’ils ne connaissaient pas. Le départ à Lille de la 81e édition de cette course emblématique a conféré une dimension inédite à notre territoire, en lui offrant l’opportunité de développer une nouvelle image de sa modernité et de son dynamisme. Et grâce à ce départ dans la métropole, les coups de projecteurs ont également illuminé l’Avesnois, le Douaisis, le Calaisis, le Boulonnais et, au-delà de nos frontières, la Belgique et la Grande-Bretagne. La preuve que notre terre de tradition et d’accueil sprintait déjà vers son futur qualificatif de métropole européenne.

Un départ en trois temps

  • 2 juillet 1994 : le prologue

Ce jour-là, le centre de Lille fut inaccessible aux automobiles : le prologue du Tour s’est déroulé sur les grands boulevards, et les coureurs, déjà à cette époque, n’avaient pas pour habitude de partager la voirie avec les engins motorisés. Bien sûr, les piétons furent les bienvenus. Ils furent d’ailleurs très nombreux, venus en métro, bus et tramway, à venir encourager leurs idoles du pédalier, car tout avait été prévu pour leur faciliter la vie et les transports en commun.

  • 3 juillet 1994 : 1ère étape – Euralille-Armentières

Un périple de 234 km à travers plus de 70 villes de la métropole, du département mais aussi de la région, qui fut l’occasion de montrer toute la diversité de ces territoires. Le nez dans le guidon, les coureurs, concentrés dans leurs efforts, n’en ont peut-être aperçu que quelques paysages, mais nul doute que les zooms des caméras permirent au monde entier de les découvrir.

  • 4 juillet 1994 : 2e étape – Roubaix-Ypres-Boulogne

Après cette (sacrée) boucle de Lille à Armentières, le départ de cette étape de 203,5 km fut donné au parc Barbieux, à Roubaix, « la patrie du vélo », puisque son nom est associé depuis 1896 à la célèbre course « Paris-Roubaix ». Les coureurs ont ainsi traversé la métropole en passant par Bondues, Wambrechies et Quesnoy-sur-Deûle, avant de pédaler vers Ypres puis Boulogne via Warneton.

Nos actualités

Toutes nos actualités
Tour de France
Le 23/06/2022

En route vers la guinguette du Tour !

Le 6 juillet, à l’occasion du passage du Tour de France, la Métropole Européenne de Lille en collaboration avec la commune de Forest sur Marque, ouvre les portes d’une guinguette de 9h à 19h.