Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Station de métro
Schéma Directeur des Infrastructures de Transport

Le Schéma Directeur des Infrastructures de Transports (SDIT) a été adopté par le conseil métropolitain le 28 juin 2019. Environ deux milliards d’euros seront investis pour améliorer l’accessibilité et l’« attractivité » de la métropole, mais également lutter contre la pollution de l’air.

De nouvelles lignes structurantes vont donc progressivement irriguer le territoire. Elles transformeront le paysage et la physionomie des communes concernées et « réoxygéneront » l’ensemble de la métropole en facilitant les déplacements. Les travaux vont s’étaler jusqu’en 2035.

De nouvelles liaisons en transport en commun

Elles vont venir compléter le réseau urbain existant, avec des objectifs multiples :

  • accompagner le développement urbain et l’aménagement du territoire métropolitain dans les années à venir ;
  • faciliter l’accès aux cœurs d’agglomérations depuis la périphérie ;
  • proposer des liaisons de périphérie à périphérie, sans passer par le centre de la métropole ;
  • renforcer la desserte du nord-est du territoire ;
  • créer des liaisons express entre des secteurs non desservis par le ferroviaire.

Concrètement

  • Des nouvelles lignes de tramway pour un linéaire total envisagé de près de 55 kilomètres.
  • Le prolongement, à terme, de la ligne de métro n°1 vers le pôle d’excellence Eurasanté, au sud de Lille.
  • La création de liaisons express en bus ou en cars, qui relieront rapidement deux pôles urbains, grâce à quelques arrêts desservant les points d’intérêt majeur et à des aménagements consacrés.
  • Des lignes de bus à haut niveau de service.
  • Des lianes existantes seront « optimisées » pour être plus performantes, d’autres verront le jour. Vraie révolution : des bus à haut niveau de service vont être mis en service pour la première fois dans la métropole. Ces bus circulent presque intégralement dans des voies réservées et sont prioritaires aux carrefours. Ce qui permet vitesse et fiabilité avec des passages encore plus fréquents et réguliers.
  • Un mode de transport innovant afin de relier les quartiers de Lille Saint-Sauveur et Fives-Cail (Lille).

Une démarche participative

Lancée début 2019, la première phase de la démarche de concertation a recueilli près d’un millier de contributions de citoyens. Elle a fait remonter différentes attentes :

  • construire de nouvelles lignes structurantes et performantes ;
  • aménager des nouveaux pôles d’échanges et parcs relais ;
  • renforcer le réseau de TER ;
  • créer des voies réservées avec une priorité absolue aux transports en commun ;
  • redéfinir le partage de l’espace public entre les différents modes de transport.

La Métropole a également associé aux travaux l’ensemble des parties prenantes du sujet : l’État, la région Hauts-de-France, la SNCF, la CCI, ilévia et le conseil de développement de la MEL. Tendre vers une vision élargie et partagée autour du ferroviaire qui se traite au minimum à l’échelle régionale, avec la région, la SNCF et l’État, est notamment au cœur des réflexions. L’objectif étant d’aboutir à une interconnexion plus forte entre le réseau TER (dont la région Hauts-de France est l’autorité organisatrice) et le réseau de transports en commun métropolitain (la MEL en est l’autorité organisatrice). C’est-à-dire à un réseau ferroviaire régional de plus en plus urbain, de type RER métropolitain, qu’il s’agira d’articuler avec les autres réseaux (métro, bus, tram). Un pas déterminant a déjà été franchi avec la mise en place de l’intégration tarifaire complète sur le territoire métropolitain. Depuis début 2019, les usagers peuvent en effet emprunter le TER dans la MEL avec un titre de transport en commun ilévia.

Carte générale des projets du SDIT
Carte générale des projets du SDIT

Les projets qui démarrent

Projets de nouvelles lignes de tramway

Projets de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS)

Pourquoi ces projets ?

  • Un projet de mobilité

Ces projets visent à renforcer la mobilité durable sur la Métropole Européenne de Lille. Ils offrent de nouvelles combinaisons pour assurer nos déplacements quotidiens qui ne cessent de se complexifier. Cette nouvelle offre de transport viendra renforcer le maillage du réseau de transport collectif urbain.

L’objectif : mettre à disposition une offre de transport performante garantissant un niveau de service, de fréquence et de fiabilité élevé.

  • Un projet social

Ces projets de nouvelles lignes ont vocation à desservir les grands pôles de la métropole, dans l’objectif de les rendre accessibles à tous. Ils contribuent au renouvellement urbain de plusieurs quartiers en rénovation dans le cadre de politiques prioritaires de la ville.

Afin d’offrir une véritable alternative à la voiture individuelle et de répondre aux problématiques financières et environnementales liées à son usage, les projets viennent desservir et renforcer l’offre de transports en commun des territoires.

  • Un projet de développement urbain

Bien plus qu’un projet de transport, les projets visent à améliorer, à apaiser et à embellir notre cadre de vie. Tout au long de ces nouvelles lignes de transport structurant, l’espace public sera repensé afin de partager plus équitablement la place consacrée aux différents usages (se promener, se déplacer, se rencontrer) et usagers (piétons, utilisateurs de modes doux, voyageurs des transports collectifs, automobilistes).

Enfin, ces nouvelles lignes constitueront de véritables leviers de développement urbain.

  • Un projet environnemental

La création de ces nouvelles lignes s’inscrit dans les ambitions de la Métropole de préservation de l’environnement et de lutte contre le changement climatique en favorisant l’utilisation des transports en commun. Les projets permettent ainsi une réduction des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques issus du trafic routier. Ils favorisent la pratique des modes actifs que sont la marche et le vélo par leur intégration dans l’aménagement de l’espace public.

 

> Exprimez-vous sur ces projets entre le 21 février et le 5 avril

Réunion de lancement : concertation préalable du Schéma Directeur des Infrastructures de Transport

La mise en œuvre du Schéma Directeur des Infrastructures de Transport (SDIT), adopté en juin 2019 se poursuit. À la suite de la concertation menée en 2019 sur ce schéma directeur, la Métropole Européenne de Lille souhaite désormais concerter spécifiquement sur 4 projets.

Le programme soumis à concertation préalable porte sur la création de nouvelles lignes de tramway et de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) issues de ce schéma directeur :
➡ Le tramway du pôle métropolitain de Lille et de sa couronne ;
➡ Le tramway du pôle métropolitain de Roubaix-Tourcoing ;
➡ La ligne de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) de Lille - Villeneuve-d’Ascq ;
➡ La ligne de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) de Villeneuve-d’Ascq - Marcq-en-Barœul.

Consultez la page dédiée à la concertation préalable sur la plateforme de participation citoyenne de la MEL.

Conformément à la méthodologie socle définie par la Charte de la Participation Citoyenne, le bilan de la concertation tiré par le Conseil de la Métropole fera état de la totalité des avis recueillis. Il devra d’une part indiquer les observations retenues dans la poursuite du projet, et d’autre part motiver les raisons de celles non prises en compte le cas échéant. Les éléments de réponses apportés par la MEL dans cette vidéo ont un caractère purement informatif. Des réponses exhaustives seront apportées dans le cadre des bilans de concertation.


Jeune femme qui attend le bus

Projets de Bus à Haut Niveau de Service Villeneuve d'Ascq-Marcq-en-Baroeul

En savoir plus


Jeune femme dans un bus

Projets de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) Lille-Villeneuve d'Ascq

En savoir plus


Jeunes dans le métro

Projet de nouvelles lignes de tramway Roubaix-Tourcoing

En savoir plus


Jeune femme dans une station de métro

Projet de nouvelles lignes de tramway Lille et sa couronne

En savoir plus