Tri à la source des biodéchets
Tri à la source des biodéchets

Les biodéchets, composés des restes alimentaires et des déchets de jardin, représentent environ un tiers du volume de votre poubelle d’ordures ménagères. Jetés dans cette poubelle, ils seront incinérés au centre de valorisation énergique de la MEL.

Or, ils pourraient être transformés en biogaz ou en compost, énergie qui peut être utilisée en carburant ou engrais naturel qui fertilise le sol. À partir du 1er janvier 2024, la loi AGEC (Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire) imposera aux collectivités territoriales en charge de la collecte des déchets ménagers de proposer aux habitants des solutions de tri à la source des biodéchets. Tour d’horizon des solutions qui sont d’ores et déjà en place ou qui seront déployées progressivement sur le territoire de la MEL.

En fonction de votre lieu d’habitation (zone rurale ou zone urbaine) et de votre type de logement (maison ou appartement), 2 solutions de tri des biodéchets ont d’ores et déjà été mises en place par la MEL :

  • Le bac biodéchets collecté à domicile par des camions-bennes, pour les maisons situées en zone périurbaine ou rurale,
  • Le composteur individuel pour les foyers disposant d’un jardin ou le composteur collectif installé dans un jardin partagé.

Pour compléter ces dispositifs et permettre aux habitants des zones urbaines de trier leurs biodéchets, des Points d’Apport Volontaire (PAV) déchets alimentaires installées sur l’espace public seront testés au printemps 2024 puis déployées si l’expérimentation s’avère concluante.

Le bac biodéchets collecté par un camion-benne

Si vous habitez en zone péri-urbaine ou rurale dans une maison individuelle, vous disposez d’ores et déjà d’un bac couvercle vert ou brun dédié aux biodéchets)

Comment ça marche ?

Déposez dans votre bac biodéchets vos déchets de jardin (tontes, déchets de taille, feuilles mortes…) mais aussi et surtout vos restes alimentaires : restes de repas (poisson et viande), coquilles d’œuf, épluchures de fruits et légumes, marc de café et sachets de thé et essuie-tout

Sortez votre bac le jour de la collecte. Il sera ensuite collecté à domicile par un camion –benne. Consultez ici le calendrier des tournées.

Quelques astuces

  • Réutilisez les papiers kraft disponibles aux rayons fruits et légumes des supermarchés ou du papier journal pour emballer vos épluchures et restes alimentaires, avant de les jeter dans votre bac,
  • N’utilisez pas de sacs en plastique,
  • Présentez votre bac biodéchets à la collecte lorsque nécessaire

Que deviennent les déchets ?

Après collecte, le contenu de votre bac est transporté au Centre de valorisation Organique de la MEL afin d’être transformé de manière industrielle en biogaz et compost. Le biogaz sera ensuite utilisé comme carburant par la flotte de bus Ilevia et le compost revendu aux agriculteurs pour fertiliser leurs terres ou distribué aux habitants gratuitement en déchèteries fixes.

Le composteur individuel ou collectif

Le composteur individuel

Si vous disposez d’un jardin, vous pouvez composter vos biodéchets dans votre propre jardin, en tas ou à l’aide d’un composteur individuel. En compostant vos déchets alimentaires et de jardin, vous réduisez le poids de votre poubelle grise et diminuez l’impact environnemental de leur gestion (collecte à domicile, apport en déchèterie). Et bien-sûr, vous obtenez du compost, engrais naturel d’excellente qualité que vous pouvez utiliser pour fertiliser votre potager, vos massifs ou vos plantes d’intérieur.

Comment ça marche ?

Contrairement aux idées reçues, entretenir un compost n’est ni compliqué, ni fastidieux. Et surtout, un composteur bien géré ne dégage pas de mauvaises odeurs et n’attire pas les nuisibles. Dans votre composteur, vous pourrez déposer les déchets alimentaires, mais aussi les déchets de jardin : fruits et légumes (restes et abîmés), épluchures, coquilles d’oeuf, tontes de pelouse en petite quantité, plantes et fleurs fanées, feuilles d’arbres et petites branches de jardin, marc de café et sachets de thé. La viande, le poisson, le fromage, le pain et les autres féculents sont interdits.

Pour tout comprendre sur le compostage et adopter les bons gestes, consultez notre guide du compostage domestique.

Comment se procurer un composteur individuel de la MEL ?

À partir du printemps 2024, la MEL distribuera des kits de compostage individuel, composé d’un composteur individuel et d’un bioseau d’une valeur d’environ 90 €, contre une participation financière de 18 €. Plusieurs points de distribution seront organisés dans toute la métropole.


Composteur collectif

Le composteur collectif

La MEL et certaines de ses communes ont installé des composteurs dits « collectifs » au sein d’espaces verts ou jardins partagés. Ces équipements permettent aux habitants d’un même quartier de produire collectivement du compost. Ces composteurs sont gérés entre voisins sous l’impulsion d’un « référent compostage». Le compost ainsi produit est ensuite utilisé pour fertiliser le sol du jardin, ou partagé entre contributeurs pour fertiliser les plantes d’intérieur de leur logement.

Depuis 2019, la MEL a installé et accompagne plus de 130 sites de compostage partagé dans le territoire. 

Comment ça marche ?

Un bioseau est remis à chaque contributeur du composteur collectif. Les déchets alimentaires suivants peuvent y être déposés : restes de fruits et légumes, coquilles d’œuf + petites feuilles et fleurs fanées + marc de café et sachets de thé + boîte d’œuf et rouleaux d’essuie-tout.

Une fois rempli, le contenu de votre bioseau est vidé dans le composteur collectif. Des temps d’entretien et de distribution du compost sont organisés ponctuellement par les référents.

Pour tout comprendre sur le compostage et adopter les bons gestes, consultez notre guide du compostage domestique.

Comment obtenir l’installation d’un composteur collectif de la MEL ?

La MEL peut installer gratuitement des composteurs collectifs destinés à des collectifs d’habitants, des associations, des jardins partagés, des bailleurs...

Pour en savoir plus sur les conditions d’installation et l’appel à candidatures, consultez cette page.

Les PAV déchets alimentaires en zone urbaine

À partir de mars 2024, la MEL déploiera en zones urbaines des PAV déchets alimentaires dédiés aux déchets alimentaires. Ils seront installés à proximité de votre immeuble ou sur l’espace public.

Un premier test sera réalisé dans les quartiers de Wazemmes et Vauban à Lille. S’il s’avère concluant, ce dispositif sera étendu aux autres secteurs urbains de la métropole.

Comment ça marche ?

Si vous habitez le secteur concerné, un ambassadeur du tri vous remettra un kit de tri des déchets alimentaires composé d’un bioseau et de sacs en papier kraft. Il pourra également répondra à toutes vos questions sur le tri des biodéchets. Si vous n’êtes pas chez vous, vous pouvez récupérer ce kit en mairie de quartier de Vauban et Wazemmes. 

Déposez ensuite vos déchets alimentaires dans les sacs en kraft ou dans le bioseau : restes de repas (poisson et viande), coquilles d’œuf, épluchures de fruits et légumes, marc de café et sachets de thé et essuie-tout.

Jetez ensuite votre sac en kraft rempli ou versez le contenu de votre bioseau dans la biobox la plus proche de chez vous. Consultez la carte des biobox. 

Quelques astuces :

  • Fermer le papier kraft ou le couvercle du bioseau après chaque utilisation,
  • Ne pas mettre de sacs plastiques,
  • Vider le bioseau au minimum deux fois par semaine,
  • Réutiliser les papiers krafts disponibles aux rayons fruits et légumes des supermarchés. Pour les renforcer, vous pouvez placer une boite d’œuf, un morceau de carton ou de papier journal,
  • Ou venez chercher vos papiers krafts en mairie de quartier.

Que deviennent les déchets ?

Le contenu des PAV déchets alimentaires sera collecté par un camion puis transporté au Centre de valorisation Organique de la MEL, afin d’être transformé de manière industrielle en biogaz et compost. Le biogaz sera ensuite utilisé comme carburant par la flotte de bus Ilevia et le compost revendu aux agriculteurs pour fertiliser leurs terres ou distribuer gratuitement aux habitants en déchèteries.


Des PAV déchets alimentaires sur 10 marchés de la métropole

Dans le cadre de l’appel à projet « de la fourche à la fourchette » porté par la MEL, des PAV déchets alimentaires sont également installés sur 10 marchés de plein air de la métropole : Tourcoing, Roubaix, La Madeleine, Saint-André-lez-Lille, Lambersart, Mons-en-Baroeul et Wattrelos.

Ils sont accessibles aux commerçants et habitants sur inscription.
> Plus d’informations