Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Le Président Damien Castelain exige qu'Alstom tienne ses engagements et mobilise le Gouvernement

Retour à la liste
Mobilité et transports
Le 07/10/2022

Le Président Damien Castelain exige qu'Alstom tienne ses engagements et mobilise le Gouvernement

Le Président de la MEL, Damien Castelain, s’est entretenu le 13 septembre et le 4 octobre 2022 avec Henri PoupartLafarge, Président d’Alstom, et Jean-Baptiste Eyméoud, directeur général d’Alstom Transport France. Initiées par le
Président de la MEL, ces rencontres ont porté sur les travaux de modernisation de la ligne 1 du métro qui comportent la
mise en place du système de pilotage automatique, la mise en circulation de nouvelles rames de 52 mètres et l’adaptation
des rames existantes de 26 mètres.

Au cours de ces deux entretiens, la direction d’Alstom a reconnu être dans l’incapacité de finaliser les travaux dans les délais impartis et n’a pas donné de perspective de sortie de cette situation incompréhensible, qui fragilise chaque jour un peu plus les conditions d’exploitation de la ligne 1 du métro.

Le Président de la MEL s’entretiendra dans les prochains jours avec plusieurs membres du gouvernement pour inciter Alstom à mobiliser une Task force dédiée afin d’achever les travaux dans les meilleurs délais.

Dans ce contexte, la MEL continuera d’appliquer les pénalités financières prévues par le contrat et se réserve la possibilité d’utiliser toutes les voies de droit possibles pour demander la réparation des préjudices subis. La MEL n’entend pas accepter que les habitants de la métropole ne puissent pas bénéficier d’un service de transport optimal sur la ligne 1 du métro lillois. Elle détaillera dans les prochaines semaine les actions qu’elle engagera pour que les objectifs fixés pour sa modernisation soient tenus.

« Cette situation d’impasse est inacceptable et ne peut plus durer. Le contrat signé en juin 2012 avec Alstom avait pour objectif d’anticiper l’augmentation continue du nombre de voyageurs, de remplacer le matériel roulant existant et de disposer d’une ligne automatisée et modernisée. Et ce notamment dans la perspective d’accueillir dans les meilleures conditions certaines épreuves de deux évènements sportifs majeurs, la Coupe du Monde de Rugby de 2023 et les JO de 2024. Il est incompréhensible qu’une entreprise comme Alstom, fleuron de l’industrie française, leader mondial du transport ferroviaire et du métro, soit dans l’incapacité de finaliser, après déjà six années de retard, les travaux de la ligne 1 de notre métro. Chacun doit prendre ses responsabilités. La MEL a toujours rempli ses engagements. Alstom doit respecter les siens. » Damien Castelain, le Président de la Métropole Européenne de Lille.


Contact presse