Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Retour à la liste
Culture
Le 18/02/2020

Orchestre Démos MEL 2, c’est parti !

Les musiciens en herbe de la deuxième promotion de l’orchestre Démos MEL se sont réunis ce lundi au Nouveau Siècle à l’occasion de leur première répétition en tutti.

Ils viennent des quatre coins de la métropole : les cent enfants qui composent l’orchestre Démos MEL 2 se sont retrouvés ce lundi dans la prestigieuse salle du Nouveau Siècle à Lille afin de répéter tous ensemble et avec leurs instruments pour la première fois. Au programme : percussions corporelles, chant et apprentissage des airs de Jean-Baptiste Lully, Richard Rodgers ou encore de Julien Joubert qui a composé, spécialement pour eux, Locataires. Tous ont entre 6 et 12 ans et se lancent dans une aventure musicale de trois ans, encadrés par des musiciens professionnels et des animateurs de centres sociaux.

Nouveauté cette année, la cheffe d’orchestre lilloise Lucie Leguay assistera Alexandre Bloch, directeur musical de l’Orchestre National de Lille. « Démos, c’est pour moi le meilleur moyen de pouvoir me réaliser en tant que cheffe d’orchestre », a-t-elle confié. « Démos, c’est aussi le fait d'apporter aux enfants des valeurs qui vont les mener tout au long de leur vie, c’est-à-dire que pendant les répétitions, on leur apprend la discipline, le respect, l’écoute, le travail collectif et je vois beaucoup d’enfants qui parfois peuvent être dans la lune et, tout d’un coup, ils apprennent une autre concentration qui pourra leur servir à l’école, au travail plus tard... ».

Prochaine grande étape pour ces musiciens en devenir : se préparer pour leur première restitution publique prévue le 1er juillet prochain au Nouveau Siècle.

Démos MEL / Crédit photo : Ugo Ponte
Démos MEL / Crédit photo : Ugo Ponte

 

 

 

 

 

 

 

 

Paroles d’enfants

  • Timéo, 8 ans – Lille (Fives), hautbois

« C’est intéressant et c’est bien, ça fait un peu rigoler des fois d’être avec les copains. »

  • Nora, 8 ans - Lille (Fives), flûte traversière

« On apprend des nouvelles notes, en ce moment on apprend une chanson de Lully. Et aussi on a appris à faire le sol il n'y a pas longtemps. »

  • Arij, 8 ans - Lille (Fives), hautbois

« Ça nous plaît d’être ensemble, de faire de la musique tous ensemble. »

Démos MEL / Crédit photo : Ugo Ponte
Démos MEL / Crédit photo : Ugo Ponte

 

 

 

 

 

 

 

 

5 questions à François Bou, Directeur de l’Orchestre National de Lille

  • Qu’est-ce que le dispositif Démos ?

Démos est un projet artistique et social d’orchestre, nous travaillons avec des centres sociaux de diverses villes et chaque centre social anime une section, une famille d’instruments, les cuivres, les cordes… Les enfants qui viennent de quartiers Politique de la Ville participent à plusieurs sessions par semaine, y compris pendant les vacances scolaires et tous les six mois, ils assistent à un tutti, c’est-à-dire que les huit sections sont réunies comme aujourd'hui. Les huit villes ou centres sociaux sont réunis, souvent avec Alexandre Bloch ou avec Lucie Leguay, pour des séances de tutti qui débouchent sur un concert. Ce dispositif d’orchestre dure trois ans et touche une centaine d'enfants.

  • Les enfants ont-ils suivi une formation musicale antérieure ?

Non, justement, il faut qu’ils n’aient aucun lien avec l’enseignement musical. Ce sont des enfants qui viennent de quartiers où l’enseignement de la musique dans les familles n’est pas forcément le plus partagé.

  • Combien de temps par semaine est dédié à la pratique musicale pour ces enfants ?

Deux ateliers de deux heures par semaine, soit quatre heures par semaine, ce qui est énorme. Ce qui est très important, c’est que les cours se poursuivent pendant les vacances scolaires. Si toutes les six semaines vous avez une interruption de quinze jours comme nous l’avons dans les circuits conventionnels, l'apprentissage est moins efficace.

  • Par qui sont animés ces ateliers ?

Ce sont des couples qui animent, c’est-à-dire un musicien intervenant pédagogique et un musicien artiste issu d’orchestres comme l’Orchestre National de Lille, des conservatoires ou d’autres ensembles musicaux.

  • Quels retours avez-vous eu de la première promotion de l’orchestre Démos MEL (2017-2019) ?

Positifs. Nous les avons accompagnés tout le dernier trimestre 2019 dans leur intégration dans les écoles de musique et conservatoires. Et plus de 50 % des enfants de la première promotion a intégré les écoles de musique de la Métropole.

Crédits photo : Ugo Ponte / ONL

Nos actualités

Toutes nos actualités